EFA

École française d'Athènes

Une microhistoire d'Athènes

Les dèmes, circonscriptions administratives de la cité d’Athènes, constituent un observatoire privilégié pour l’étude des sociétés antiques. La petite échelle qu’ils représentent donne la possibilité à l’historien d’appréhender les aspects les plus divers de la vie de leurs habitants et de leurs ressortissants.

Résultats des candidatures pour cinq contrats doctoraux 2019-2022

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) flèche chaque année cinq contrats doctoraux en partenariat entre une École Doctorale et l’une des cinq Écoles françaises à l’étranger (EFE) : École française d’Athènes, École française de Ro

Hors-série d'Archéologia dédié aux Écoles françaises à l’étranger

 

À l'occasion des Journées nationales de l'Archéologie, le hors-série n°27 d'Archéologia dédié aux 5 Écoles françaises à l’étranger (EFE) est disponible en kiosque.

L’archéologie occupe une place à part dans les activités des 5 EFE : c’est à la découverte de ces recherches qu’invite ce numéro d’Archeologia, placé sous le signe de la collaboration et de l’innovation.

Amathonte - Chypre

Située sur la côte méridionale de l’île, la ville antique d’Amathonte couvre une surface d’environ 40 hectares, ceinte d’un rempart dès l’époque archaïque, et entourée de nécropoles. La zone urbaine s’articule entre la colline de l’acropole, à l’ouest, et la ville basse, au sud-est. Établie au début du Ier millénaire av. J.-C., la ville fut le siège d’un royaume d’emprise locale jusqu’au début de l’époque hellénistique.

Apollonia d’Illyrie - Albanie

Apollonia d'Illyrie, colonie corcyro-corinthienne fondée dans le dernier quart du VIIe siècle av. J.-C., est actuellement le plus grand site archéologique d'Albanie avec une surface intra muros de plus de 100 ha.

Les premières fouilles systématiques eurent lieu entre les deux guerres par l'archéologue français L. Rey. En 1992 Pierre Cabanes, alors professeur à l'Université de Paris X Nanterre, fonde la mission épigraphique et archéologique française en Albanie, et les premières fouilles franco-albanaises sur le site d'Apollonia débutent en 1994.