Vingt-cinq ans après. Les femmes au rendez-vous de l’histoire

Vingt-cinq ans après. Les femmes au rendez-vous de l’histoire

Vingt-cinq ans après. Les femmes au rendez-vous de l’histoire

Collection de l'École française de Rome 561

Date de publication
10-2019

En mai 2016, un colloque international était l’occasion de célébrer, à l’École française de Rome, le XXVe anniversaire de la parution de L’Histoire des femmes en Occident et du XXe anniversaire de la publication de la Storia delle donne in Italia, deux entreprises collectives dont l’éditeur italien Laterza avait été à l’origine. Le livre collectif issu de cette rencontre revient sur la genèse de ces ouvrages pionniers, leur réception et la solidité des acquis historiographiques dont ils sont le fruit en donnant tout d’abord la parole à Michelle Perrot et à quelques-unes des éditrices d’alors ; il s’efforce ensuite de rendre compte de l’extraordinaire évolution d’un champ d’études qui s’est enrichi en suivant les parcours déjà balisés par ces œuvres majeures, mais également en empruntant des directions plus inattendues. Plus de vingt éminent-e-s spécialistes font ainsi le point sur les thématiques les plus significatives qui, de nos jours, sont au cœur des questionnements de l’histoire des femmes et du genre, inscrite désormais dans une dimension globale : circulations, migrations et métissages, lois et droits, identités personnelles, familles et masculinités, économies et cultures matérielles.  

Enrica Asquer est professeure à contrat d’histoire contemporaine à l’Università degli Studi di Padova et d’histoire des femmes et du genre à l’Università degli Studi di Trieste.
Anna Bellavitis, membre senior de l’Institut Universitaire de France, est professeure d’histoire moderne et directrice du GRHis EA 3831 à l’université de Rouen Normandie.
Giulia Calvi a été professeure d'histoire moderne à l’Università degli Studi di Siena et professeure d’histoire du genre à l’Institut universitaire européen de Florence.
Isabelle Chabot est maîtresse de conférences d’histoire médiévale et d’histoire du bas moyen âge à l’Università degli Studi di Padova.
Maria Cristina La Rocca est professeure d’histoire médiévale et d’histoire du haut moyen âge à l’Università degli Studi di Padova et responsable du Doctorat inter-athénées en études historiques, géographiques et anthropologiques.
Manuela Martini est professeure d'histoire contemporaine à l’université Lumière Lyon 2 et chercheuse au LARHRA-UMR 5190.