Writing for Eternity

Etudes thématiques

Writing for Eternity

A Survey of Epigraphy in Southeast Asia

Études thématiques no. 30

Date de publication
11-2018

Auteur publication

Contributeurs : Claude GUILLOT, Ludvik KALUS, Philippe PAPIN, Claudine SALMON , Jacques LEIDER, Michel LORRILLARD, Arlo GRIFFITHS, Dominique SOUTIF, Julia ESTEVE, Peter SKILLING, Hadi SIDOMULYO, Tilman FRASCH, Kyaw Minn HTIN, Marek BUCHMANN, Christian BAUER, Titi Surti NASTITI, Roderick ORLINA

Cet ouvrage fournit un aperçu général de l’épigraphie en Asie du Sud-Est. L’épigraphie est une discipline académique pour l’étude scientifique de toutes sortes d’inscriptions sur supports permanents. Bien que l’intérêt pour les sources épigraphiques remonte à plus de deux siècles en Asie du Sud-Est, jusqu’à présent, le champ n’avait jamais fait l’objet d’un panorama, d’une introduction ou d’une discussion générale. Thomas Stamford Raffles fut le premier en Asie du Sud-Est, précisément en 1815, à souligner l’importance des inscriptions pour la linguistique, l’étude des religions et l’histoire en général. Jusqu’au milieu du second millénaire EC, en dehors d’un certain nombre de textes religieux et littéraires, les inscriptions constituent en fait les seules sources écrites locales livrant des données historiques détaillées, précises et souvent bien datées sur de nombreux aspects de la vie à époque ancienne en Asie du Sud-Est.

Le concept à la base de ce volume est celui de corpus, un ensemble de documents regroupés selon différents critères. Dans le domaine de l’épigraphie, ces corpus sont des outils essentiels permettant de documenter des champs d’analyse multiples pour les historiens. Ce volume rassemble dix-huit contributions par des spécialistes renommés en épigraphie et en histoire de l’Asie du Sud-Est, contributions focalisées sur des corpus d’inscriptions écrites en caractères indiens et variantes locales, en caractères chinois, ainsi qu’en caractères arabes et variantes locales. D’autres corpus sont abordés dans l’introduction à ce volume, afin d’essayer de fournir une vue d’ensemble la plus complète possible.

 

This book provides a general survey of epigraphy in Southeast Asia. Epigraphy is an academic discipline for the scientific study of all kinds of inscriptions on durable media. Despite the fact that interest in inscriptional materials goes back more than two centuries in Southeast Asia, until now the field had never been the subject of a panorama, an introduction, or a general discussion. Thomas Stamford Raffles was the first in Southeast Asia, precisely in 1815, to emphasise the importance of inscriptions for linguistics, the study of religions and history in general. Until the middle of the second millennium ce, apart from a number of religious and literary texts, inscriptions in fact constituted unique local written sources providing detailed, accurate, and often well dated historical data for many aspects of ancient life in Southeast Asia. The concept underlining this volume is that of corpus, a set of documents brought together according to various criteria. In the field of epigraphy, these corpora are crucial tools informing multiple fields of analysis for historians. This volume gathers together eighteen contributions by renowned scholars of Southeast Asian epigraphy and history whose essays are focused on corpora of inscriptional materials written using Indian scripts and local variants, Chinese script, or Arabic script and local variants. Other corpora are discussed in the introduction to this volume, in order to try to provide the fullest possible overview.