Dennis Halft

Professeur d’étude des religions abrahamiques à la faculté de théologie de l’Université de Trèves, en Allemagne, il est membre de l’Institut dominicain d’études orientales du Caire. Il a obtenu son doctorat en études islamiques de l’Université libre de Berlin en 2017. Il a publié plusieurs contributions à l’histoire intellectuelle de l’islam et s’intéresse principalement aux interactions interreligieuses dans les sociétés persanes.

Mélanges de l'Institut dominicain d'études orientales 37
La récitation dans les premiers siècles de l'islam
Date de publication
Auteur publication

L’histoire de la récitation coranique est une question peu étudiée. Ce volume est constitué d’un dossier rassemblant la plupart des communications tenues lors du troisième colloque de l’Idéo au Caire en octobre 2020 sur la récitation dans les premiers siècles de l’islam. Il offre un espace de réflexion sur les différents types de récitation au Proche-Orient de la fin du VI siècle jusqu’au IX siècle de l’ère commune : des contextes « religieux islamiques » (le Coran, le Hadith), « religieux non-islamiques » (le zoroastrisme, le christianisme syriaque) et « profanes » (les graffiti).

Mélanges de l'Institut dominicain d'études orientales 36
Iǧtihād et taqlīd dans l'islam sunnite et šīʿite
Date de publication
Auteur publication

Le thème de l’et du , en nous renvoyant à l’antagonisme notionnel entre le raisonnement indépendant d’une part et la soumission à l’argument d’autorité d’autre part, nous plonge au cœur des débats parmi les musulmans, sunnites ainsi que šīʿites, sur les questions les plus essentielles de leur foi : Qu’est-ce que l’autorité en islam ? Quelles sont ses sources de référence ? Quelle est la place du raisonnement rationnel comme autorité ?

Mélanges de l'Institut dominicain d'études orientales 35
Date de publication
Auteur publication

Ce volume 35 est constitué d’un dossier rassemblant la plupart des communications tenues lors du colloque d’avril 2018 à l’Institut catholique de Paris sur les interactions entre imamites et chrétiens. À partir de l’hypothèse que l’histoire, la théologie, la littérature témoignent de la dimension interculturelle des rencontres et des relations, les auteurs montrent comment les identités de chacun se sont façonnées et construites.