Retour sur le séminaire doctoral "Faire pour comprendre" du programme DELPO

Retour sur le séminaire doctoral "Faire pour comprendre" du programme DELPO

Faire pour comprendre" programme DELPO
Un séminaire doctoral du programme DELPO a été organisé en mai au musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne.

Dans le cadre du programme « DELPO : Espaces urbains de production et histoire des techniques à Délos et à Pompéi » du programme quinquennal 2017-2021 en collaboration entre les Écoles Françaises d’Athènes et de Rome, un séminaire doctoral a été organisé du lundi 6 au samedi 11 mai 2019 au musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne (France, 30 km au sud de Lyon). Il visait à initier doctorants et jeunes chercheurs aux enjeux, contraintes et techniques de l’expérimentation archéologique dans le contexte général d’une archéologie des espaces urbains de production.

En effet, l’expérimentation archéologique, développée en Préhistoire et fréquemment déployée en archéologie protohistorique, reste peu pratiquée en archéologie des périodes historiques, en particulier pour la période antique. Pourtant, quand elle est encadrée par la mise en place de protocoles, l’expérimentation peut au minimum servir d’extension du champ des observations, voire à confirmer ou infirmer des hypothèses proposées dans une étude archéologique « normale ».

Depuis une trentaine d’années, les recherches sur la production dans le monde romain se sont fortement développées, inscrites dans le renouvellement des questions historiographiques touchant à l’économie antique. Malgré d’évidents progrès, une fracture continue d’exister entre la partie occidentale de la Méditerranée et sa partie orientale, où les questions liées aux espaces de production urbains sont moins fréquemment abordées.

Ce séminaire doctoral visait à dresser un bilan du renouvellement des connaissances obtenu sur le terrain, aussi bien en Orient qu’en Occident, et à promouvoir la manière dont il peut être amplifié en recourant à l’expérimentation en s’interrogeant sur les besoins de cette pratique et sur ses limites. Fondé sur une alternance entre conférences théoriques et essais pratiques au cours desquels les participants se sont initiés à plusieurs types de productions (tournage et cuisson de céramique, fabrication et cuisson du pain, teintures végétales et animales, production de perles de verre, production de poix), il s’est appuyé sur le développement d’un espace dédié à l’expérimentation sur le site du Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne.