Le complexe monastique de Baouît. Architecture, textes et peintures.

Le complexe monastique de Baouît. Architecture, textes et peintures.

Baouit

Lieu et date de l'événement :

Institut Français d’Égypte (IFE).

Du à 18h
au

Conférence de Gisèle Hadji-Minaglou.

Le monastère de Baouît, situé en Moyenne-Égypte, à 80 km au nord d’Assiout, a été fondé selon la tradition à la fin du IVe s., mais nous ne disposons de vestiges datés qu’à partir du VIe siècle. Ces vestiges et la documentation écrite (ostraca, dipinti, papyrus et inscriptions), montrent que l’apogée du monastère se place aux VIIe et VIIIe siècles.
Les premières fouilles sur le site ont été entreprises par l’Ifao en 1902. Elles ont permis la découverte de deux églises, dont les éléments sculptés en pierre et en bois ont offert au Musée copte du Caire et au Louvre leurs plus belles pièces, ainsi qu’un grand nombre de constructions décorées de peintures, révélant ainsi au monde scientifique un nouvel art copte.
Après une longue interruption, les recherches archéologiques sur l’ensemble monastique ont repris en 2003, grâce à une collaboration entre l’Ifao et le musée du Louvre. Depuis cette date, un vaste complexe d’habitation a été mis au jour au nord du site et l’église principale du monastère, une grande basilique, a été découverte dans le centre du kôm. L’objet de la conférence est la présentation de l’église et des peintures murales qui ornent l’une des pièces du complexe d’habitation.