The Brahmayāmalatantra or Picumata

The Brahmayāmalatantra or Picumata

The Brahmayāmalatantra or Picumata

Volume I : Chapters 1–2, 39–40 & 83.
Revelation, Ritual, and Material Culture in an Early Śaiva Tantra.

Collection Indologie n° 133
Coédition EFEO-IFP

Date de publication
10-2018

Auteur publication

Le Brahmayāmala, connu également sous le nom de Picumata, est l’un des plus anciens tantra d’obédience śākta (centré sur le culte des divinités féminines), ses strates les plus anciennes pouvant dater du VII e ou VIII e siècle de notre ère. Quoiqu’il ait été longtemps plongé dans l’oubli, il s’agit d’un document essentiel à la compréhension de l’histoire ancienne des traditions tantriques. Cette oeuvre monumentale, qui s’étend sur plus de douze mille stances réparties en 104 chapitres, nous est parvenue dans un précieux manuscrit népalais datant du XI e siècle, lequel constitue la source principale de la présente édition critique. Faisant suite au volume 2 du Brahmayāmala édité par Csaba Kiss et publié dans la même collection, ce volume inclut la première édition et la traduction annotée de cinq chapitres de l’ouvrage. Le texte lui-même est précédé d’études spécialisées de thèmes traités dans ces chapitres, tels que les conceptions de la révélation et du canon propres au tantrisme śivaïte, l’histoire des rites de copulation, la mythologie de Bhairava, ainsi que l’iconographie et le symbolisme du bâton coiffé d’un crâne (khaṭvāṅga). À l’instar d’autres textes publiés dans la collection Early Tantra, cette étude du Brahmayāmala contribue à renouveler notre connaissance du śivaïsme tantrique et plus généralement de la religion dans l’Inde du début de la période médiévale.