Séminaire EFEO

Séminaire EFEO

 Séminaire EFEO mars 2018

Lieu et date de l'événement :

Maison de l'Asie, 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, Grand salon, 1er étage (entrée libre).

Du à 11h
au à 12h30

Lundi 26 mars François Lagirarde (EFEO) intervient sur le thème Épigraphie et religion : le bouddhisme du Nord de la Thaïlande dans les inscriptions anciennes (XIIIe-XVIIe siècle).

Les inscriptions monumentale thaïes apparaissent du XIIIe au XIVe siècle à Sukhothai, directement inspirées par les modèles de l'épigraphie en khmer et môns anciens, en sanskrit et en pali déjà présents sur le territoire. La célèbre stèle de Ramkhamhaeng (circa 1290) semble immédiatement établir un paradigme d'écriture politique qui fonde le principe dynastique local et débute la rédaction d'un « roman national » ou d'une geste impériale qui accordent par ailleurs les plus hautes responsabilités religieuses à l'élite des familles royales.Dure réalité, fiction partielle ? L'épigraphie de Sukhothai ne sera un paradigme d'écriture que pour les royaumes du Sud. Dans le Nord, le Lanna, qui hérite pourtant magistralement de Sukhothai, l'épigraphie développe plus volontiers des types de messages mesurés et pragmatiques qui mettent en avant une situation d'échange bien différente entre le(s) Palais et les communautés monastiques. Ici l'épigraphie reconnaît, encourage et légalise pleinement le maillage du territoire spirituel à des niveaux de plus grande liberté. L'usage épigraphique montre une action régulatrice fonctionnelle (don, gestion économique, organisation cultuelle) au nom d'une substance à laquelle elle se réfère sans discontinuer (citations canoniques, textes vernaculaires, « imaginaire » bouddhique). En ce sens l'épigraphie construit et révèle le bouddhisme en tant que religion. Elle est même l'un des premiers moyens pour l'appréhender dans son histoire.

 

Cette conférence est intégrée au séminaire de Master « Asies » (EFEO - EHESS - EPHE) dont le thème est le bouddhisme.