Le souverain et son église

Le souverain et son église

Imperialiter102017

Lieu et date de l'événement :

École française de Rome (piazza Navona 62)
 
Du à 14h00
au à 18h00

Domaine(s) : Histoire
Colloque Le souverain et son église
 
Dans le cadre du programme "Imperialiter. Le gouvernement et la gloire de l’Empire à l’échelle des royaumes méditerranéens (XIIe-XVIIe siècles)"
Argumentaire :
 
 
 
L’histoire des Empires connaît un engouement récent qui a fait émerger un champ spécifique, « l’impériologie ». En revanche, la question de l’« impérialité », c’est-à-dire de l’Empire comme horizon des possibles, n’a pas bénéficié d’une approche complète. Or, comme l’ont montré de récentes études, le succès de l’idéologie impériale se mesure aussi à sa marque dans des monarchies non impériales (France, Sicile, Angleterre, Castille, États pontificaux...). Le programme Imperialiter vise donc à mener de manière exhaustive l’étude des « pseudo-empires » chrétiens au Moyen Âge et à l’époque moderne.
 
Le programme se décline en plusieurs interrogations majeures : l’impérialité est-elle un slogan mobilisateur ou un opérateur juridique qui ferait naître des notions effectives (souveraineté, lèse-majesté) ? Renvoie-t-elle à un système administratif et politique propre, ou est-elle un réservoir de références, d’images, de rituels liés au souverain, dont toute construction politique peut s’emparer pour masquer un ordre nouveau sous les oripeaux d’un ordre ancien ? On cherchera ainsi à mettre au jour la créativité politique des époques médiévale et moderne par le biais des processus d’adaptation du modèle impérial, lesquels lui permirent de se rendre compatible avec la féodalité comme avec la monarchie absolue.
 
 
En collaboration avec la Casa de Velázquez, dans le cadre du réseau des Écoles françaises à l'étranger
#resEFE
 
 
Organisateurs :

Annick Peters-Custot (Université de Nantes)