Les papyrus de la mer Rouge I. Le journal de Merer

couverture

Les papyrus de la mer Rouge I. Le journal de Merer

Papyrus Jarf A et B

Date de publication
03-2017

Auteur publication

Le site du Ouadi el-Jarf, fouillé depuis 2011, est un port sur la mer Rouge qui a été utilisé au début de la IVe dynastie pour se rendre par voie maritime aux mines de turquoises et de cuivre du sud-ouest de la péninsule du Sinaï. Lors de la campagne de 2013, un important lot de papyrus daté de la fin du règne de Chéops a été mis au jour à l’entrée de l’une des galeries-magasins qui sont l’un des traits caractéristiques du site. Ces documents sont à ce jour les plus anciens papyrus hiératiques jamais découverts. Ils constituent les archives d’une équipe de marins et se subdivisent en deux grandes catégories : des comptabilités enregistrant des livraisons de différents produits, et des journaux de bord qui couvrent plusieurs mois d’activité de cette équipe. Ces derniers décrivent des missions effectuées sous la direction de l’inspecteur Merer, et concernent pour l’essentiel le transport par voie fluviale de blocs de calcaire des carrières de Toura vers le chantier de la grande pyramide de Chéops, alors en construction sur l’autre rive du Nil. Cet ouvrage est la publication des deux journaux de bord les mieux préservés de ce lot.