Philippes, de la Préhistoire à Byzance

BCH supplement 55

Philippes, de la Préhistoire à Byzance

Études d'archéologie et d'histoire

Date de publication
12-2016

Auteur publication

Le site de Philippes a connu une occupation d’une rare longévité, que justifient tant son emplacement stratégique, entre Macédoine et Thrace, que la richesse de ses ressources. Dès le Néolithique Ancien, cette richesse fut exploitée par une communauté humaine installée au lieu-dit Dikili Tash. Aux époques archaïque et classique, les gisements métallifères du mont Pangée suscitèrent la convoitise des Thasiens, des Perses, des Athéniens puis des rois de Macédoine : il s’ensuivit une série de fondations et d’expériences politiques variées, sous les noms de Datos, de Krénidès puis de Philippes. Après la bataille de 42 av. J.-C., Philippes devint colonie romaine : l’installation d’un noyau de population latine transforma le visage de la ville pour plusieurs siècles. La visite de l’apôtre Paul, dans les années 40 apr. J.-C., contribua au développement de la ville d’époque protobyzantine puis byzantine, devenue lieu de pèlerinage. Les études réunies dans ce volume font la synthèse des connaissances issues de cent ans de recherches archéologiques et historiques, dans les domaines de l’environnement et des paysages, de l’urbanisme et de l’architecture, des institutions, de la religion et de la société.
Le site de Philippes est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2016