Cumes, Campanie - Italie

Cumes

Si les premières fouilles à Cumes remontent au XVIIe siècle, l’exploration du site est restée discontinue jusqu’au début des années 1990 et la mise en place, par la Surintendance Archéologique de Naples, d’un programme de recherche et de mise en valeur du site à grande échelle.

Par le biais du Centre Jean Bérard, l’EFR a été associée dès 1994 aux projets Kymè I, II et III, aux côtés des universités napolitaines “Federico II” et “l’Orientale”. Sous la direction de Michel Bats, Jean-Pierre Brun et Priscilla Munzi, une équipe de recherche pluridisciplinaire a été chargée de l’étude des abords de la ville (en particulier des nécropoles) et de l’exploration de sa façade maritime afin de retrouver le ou les ports de la cité.

Les recherches menées sur ces secteurs périphériques depuis plus de 20 ans ont permis de progresser dans la connaissance de la topographie et de la chronologie générale du site, et d’appréhender l’évolution de son environnement par le biais de découvertes aussi variées qu’un secteur de la nécropole de préhellénique (Xe-VIIIe siècle), un sanctuaire gréco-samnite périurbain daté entre le VIe et le Ier s. av. J.-C., une nécropole romaine, un quartier artisanal tardo-antique et une maison-tour des XIIIe-XIVe siècles. Depuis une dizaine d’années, les recherches du CJB se sont concentrées sur la nécropole romaine. Celle-ci comprend plusieurs centaines de tombes et plus de 80 monuments funéraires qui scandent l’évolution entre le IIIe s. avant J. - C. et le IIIe s. après. La stratigraphie, qui atteint par endroit une puissance de 7 m de hauteur, permet de replacer les évolutions s’étageant du Xe s. avant J.-C. au XVIIIe s. après, dans un schéma d’ensemble relié à l’évolution architecturale de la porte dite « Médiane » des remparts septentrionaux.