Dendara

Mamisi romain à Dendara

L’étendue de la zone archéologique de Dendara, capitale du VIᵉ nome de Haute Égypte dépasse largement l’emprise du téménos principal dont l’état exceptionnel de conservation des structures a fait la renommée. Comme de nombreux sites en Égypte, l’agglomération a perduré à travers les diverses époques historiques. Elle est ainsi attestée avec certitude depuis l'Ancien Empire jusqu'à la période médiévale. L'identification d'un groupe d'inhumations archaïques conforte l'idée d'un établissement dès les premiers temps de la culture pharaonique à Dendara. Ce territoire, dont des traces d’usage par l’homme remontent au Paléolithique moyen, fait en outre partie d'une région riche de plusieurs exemples de développements urbains datant de la période prédynastique. Le site à la lisière du désert a pendant longtemps été épargné par l'urbanisation de la campagne et la bonification des terres cultivées. Ce n'est plus le cas. Depuis le début des années 2000, il est cerné par le développement, dans le désert, de voies de communications, de zones d'habitat et de nouvelles surfaces agricoles dont l'incidence risque d'être substantielle sur l'élévation de la nappe phréatique.