Délos

Site de Délos

Au cœur des Cyclades, Délos constitue, malgré sa petite taille (360 ha), un ensemble exceptionnel. L’île, où la légende situe la naissance d'Apollon, abritait un sanctuaire panhellénique dédié au dieu, d'abord sous l'influence des îles voisines, puis d’Athènes. La place principale y était tenue par l’Autel de Cornes, vénérable relique qu'Apollon aurait construite de ses mains. C'est autour de lui que s'organisent les constructions, en particulier les trois temples et les nombreuses offrandes de tailles et d'époques diverses. La ville qui se développa autour du sanctuaire et du port présente une double originalité : l’absence de rempart et l'éloignement de sa nécropole. Celle-ci fut reléguée sur la côte Est de Rhénée, face au sanctuaire et à la ville, après que les Athéniens, en 426, décrètent l'interdiction de naître et de mourir à Délos. En 167 av. J.-C., le port de Délos fut déclaré port franc par le Sénat romain. L'afflux d'une population commerçante cosmopolite provoqua alors un développement urbain spectaculaire. Ce sont les vestiges de cette ville des IIe et Ier s. que l'on visite aujourd'hui.